Une nuit de domination : La journaliste asiatique dans une discothèque libertine

Je m’appelle Nora, une femme d’origine asiatique, âgée de 62 ans, grande et musclée. Je suis journaliste, célibataire et bisexuelle, avec un penchant pour le BDSM et l’exhibitionnisme. Ce soir, j’ai été invitée à une soirée dans une discothèque réputée pour son ambiance libertine.

Vêtue d’une tenue en latex noir moulante, mettant en valeur mes courbes musclées, je fais une entrée remarquée dans la discothèque. Les regards se tournent vers moi, appréciant mon audace et ma confiance. Je me sens puissante, désirable, et excitée par l’attention que je suscite. Je me dirige vers le bar, commandant un verre avec assurance.

« Un whisky sec », je dis au barman, qui me regarde avec un sourire en coin. Il sait pourquoi je suis ici, tout le monde le sait. Je remarque un couple qui me dévore des yeux, et je leur souris avec un air de défi. Ils sont jeunes, beaux, et semblent prêts à se laisser aller à leurs désirs les plus profonds.

Je les invite à me rejoindre dans une zone plus intime de la discothèque, réservée pour les jeux plus coquins. Là, je me délecte de l’attention qu’ils me portent, me laissant aller à mes fantasmes les plus profonds. Je les domine, les soumets à mes désirs, les menottant avec un sourire sadique.

« À genoux », je leur ordonne, et ils obéissent sans hésiter. Je les regarde, se mettant à quatre pattes devant moi, prêts à se soumettre à mes désirs. Je peux voir l’excitation dans leurs yeux, la soif de plaisir et de douleur mêlés.

Je me place derrière la femme, admirant son cul rebondi et ses courbes sensuelles. Je lui caresse les fesses, sentant la chaleur de son corps à travers sa robe légère. Je la vois frissonner sous mes doigts, et je souris, satisfaite de mon effet sur elle.

Je lui soulève sa robe, révélant son cul nu et vulnérable. Je lui donne une claque sur les fesses, la faisant sursauter. « Tu es à moi ce soir, salope », je lui dis, et je peux voir l’excitation dans ses yeux.

Je me penche vers elle, passant ma langue sur sa rondelle serrée. Elle gémit de plaisir, se cambrant sous mes caresses. Je la doigte, sentant sa chatte mouillée et chaude autour de mes doigts. Elle est prête, et je le suis aussi.

Je me tourne vers l’homme, qui regarde la scène avec avidité. « Tu veux baiser cette chienne ? », je lui demande. Il hoche la tête, les yeux brillants de désir. « Alors viens ici et montre-moi ce que tu sais faire », je lui dis, en lui faisant signe de s’approcher.

Il s’avance vers nous, sa bite dure et prête à l’action. Il se place derrière la femme, qui se cambre pour lui offrir son cul. Il la pénètre d’un coup sec, la faisant crier de plaisir. Il commence à la baiser, ses coups de rein puissants et rythmés.

Je regarde la scène, excitée par ce que je vois. Je me caresse la chatte, sentant ma propre mouille couler entre mes doigts. Je suis chaude, prête à jouir, et je sais que ce n’est que le début de la soirée.

Je me lève, me plaçant devant la femme. « Suce-moi », je lui dis, et elle obéit sans hésiter. Elle prend ma chatte dans sa bouche, me léchant et me suçant avec avidité. Je gémis deJe sens sa langue chaude et experte explorer ma chatte, me procurant des vagues de plaisir intense. Je me tiens à sa tête, la forçant à me lécher plus profondément, sentant sa langue fouiller mon intimité. Je gémis de plaisir, me laissant aller à la sensation de son visage enterré entre mes cuisses.

Je sens l’homme accélérer le rythme, baisant la femme avec une force et une intensité renouvelées. Ses coups de rein puissants font trembler le sol sous nos pieds, et je peux entendre les gémissements de plaisir de la femme. Je me penche vers elle, saisissant ses cheveux et tirant sa tête en arrière. « Tu aimes ça, salope ? », je lui demande. Elle hoche la tête, les yeux remplis de larmes de plaisir.

Je me tourne vers l’homme, qui regarde la scène avec avidité. « Tu veux me baiser aussi ? », je lui demande. Il hoche la tête, les yeux brillants de désir. « Alors viens ici et montre-moi ce que tu sais faire », je lui dis, en lui faisant signe de s’approcher.

Il se retire de la femme, sa bite luisante de mouille, et se dirige vers moi. Il me soulève, me plaçant sur le bar, et écarte mes jambes. Je sens sa bite dure contre ma chatte mouillée, et je gémis de plaisir. Il me pénètre d’un coup sec, me faisant crier de surprise et de plaisir. Il commence à me baiser, ses coups de rein puissants et rapides. Je me sens remplie, étirée, et je sais que je vais jouir.

Je sens mes muscles se contracter autour de sa bite, et je gémis de plaisir. « Je vais jouir », je lui dis, et il accélère le rythme, me baisant avec une force et une intensité renouvelées. Je sens l’orgasme monter en moi, et je me laisse aller, criant de plaisir.

L’homme se retire de moi, sa bite dure et luisante de ma mouille. Il se tourne vers la femme, qui regarde la scène avec avidité. « Tu veux goûter ? », il lui demande. Elle hoche la tête, les yeux brillants de désir.

Il se place devant elle, sa bite à hauteur de sa bouche. Elle ouvre grand la bouche, prête à le prendre en bouche. Il commence à la baiser, ses coups de rein puissants et rythmés. Je regarde la scène, excitée par ce que je vois. Je me caresse la chatte, sentant ma propre mouille couler entre mes doigts.

Je me lève, me plaçant derrière l’homme. Je lui caresse les fesses, sentant la chaleur de son corps à travers son pantalon. Je lui donne une claque sur les fesses, le faisant sursauter. « Tu veux que je t’encule ? », je lui demande. Il hoche la tête, les yeux brillants de désir.

Je me place derrière lui, admirant son cul rebondi et ses muscles saillants. Je lui écarte les fesses, révélant son anus serré et vulnérable. Je lui crache sur la rondelle, la lubrifiant avec ma salive. Il gémit de plaisir, se cambrant sous mes caresses.

Je me place derrière lui, ma bite dure et prête à l’action. Je le pénètre d’un coup sec, le faisant crier de surprise et de plaisir. Je commence à l’enculer, mes coups de rein puissants et rythmés. Je sens sa rondelle se contracter autour de ma bite, et je gémis de plaisir.

Je regarde la femme, qui regarde la scène avec avidité. « Tu veux te joindre à nous ? », je lui demande. Elle hoche la tête, les yeux brillants de désir.

Elle se place devant l’homme, sa chatte mouillée et prête à l’action. Elle se met à quatre pattes, offrant son cul à l’homme. Il se retire de moi, sa bite luisante de ma mouille, et se place derrière elle. Il la pénètre d’un coup sec, la faisant crier de plaisir.

Je me place devant elle, ma bite dure et prête à être sucée. Elle ouvre grand la bouche, prête

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *