Surpris par ma femme en tenue libertine : une soirée torride dans la cuisine

Je suis Benoît, un homme arabe de 32 ans, marié à une femme magnifique et fleuriste de profession. J’ai toujours été attiré par les femmes, surtout celles qui savent mettre en valeur leur corps avec des tenues sexy et provocantes. Ce soir, ma femme est absente et j’ai décidé de lui préparer un dîner surprise dans notre cuisine.

Je suis en train de cuisiner lorsque j’entends du bruit derrière moi. Je me retourne et je vois ma femme, vêtue d’une tenue libertine en latex noir, qui me regarde avec un sourire coquin. Elle est magnifique, sa peau est mise en valeur par le latex noir et ses courbes sont parfaitement mises en valeur. Je suis immédiatement excité et je ne peux pas résister à l’envie de la prendre sur le comptoir de la cuisine.

Je m’approche d’elle et je l’embrasse passionnément. Elle me rend mon baiser avec fougue et je sens sa langue explorer ma bouche. Je pose mes mains sur ses fesses et je les serre, elle gémit de plaisir. Je la soulève et je la pose sur le comptoir de la cuisine. Elle écarte les jambes et je sens sa chatte mouillée à travers le latex.

Je lui enlève sa culotte en latex et je la jette par terre. Je prends ma bite dans ma main et je la frotte contre sa chatte. Elle est trempée et je sens mon gland glisser facilement contre sa fente. Je la regarde dans les yeux et je lui dis : « Tu es une vraie salope, tu aimes ça hein ? » Elle me répond : « Oui, j’adore ça, baise-moi ! »

Je la pénètre d’un coup sec et je sens sa chatte chaude et humide m’envelopper. Je commence à la baiser de manière passionnée, mes couilles claquent contre son cul à chaque coup de rein. Elle gémis de plaisir et je sens son corps se tendre sous mes coups de bite. Je lui donne une fessée et elle crie de plaisir.

Je la prends par derrière et je lui mets des coups de bite puissants. Je la regarde se cambrer et je sens son anus se contracter sous mes coups de rein. Je suis tellement excité que je ne peux pas résister à l’envie de la sodomiser. Je lui mets un doigt dans le cul et je la prépare pour ma bite. Elle gémit de plaisir et je sens son anus se détendre.

Je retire mon doigt et je le remplace par ma bite. Je la pénètre doucement et je sens son anus se contracter autour de ma bite. Elle crie de plaisir et je commence à la sodomiser de manière passionnée. Je lui mets des coups de bite puissants et je sens son corps se tendre sous mes coups de rein. Je suis au bord de l’orgasme et je ne peux pas résister à l’envie de jouir en elle.

Je lui dis : « Je vais jouir, salope ! » Elle me répond : « Oui, jouis en moi, je veux sentir ton foutre chaud dans mon cul ! » Je jouis en elle et je sens mon sperme chaud se répandre dans son anus. Elle crie de plaisir et je sens son corps se détendre sous mes coups de rein.

Je me retire d’elle et je la regarde, toujours vêtue de sa tenue libertine. Elle est magnifique et je suis tellement excité que je ne peux pas résister à l’envie de la baiser à nouveau. Mais je décide de garder ça pour la suite…

Nous mangeons le dîner ensemble, toujours vêtus de notre tenue libertine, en nous promettant de recommencer cette expérience coquine bientôt.Je suis toujours aussi excité après notre dîner, et je ne peux m’empêcher de regarder ma femme dans sa tenue en latex noir. Elle est si sexy et désirable que je ne peux résister à l’envie de la prendre à nouveau. Je me lève de table et je l’attire vers moi, l’embrassant passionnément. Elle me rend mon baiser avec avidité, sa langue explorant ma bouche avec ardeur.

Je la soulève et je la porte jusqu’à notre chambre, où je la jette sur le lit. Elle rit et me regarde avec un sourire coquin, écartant les jambes pour me montrer sa chatte mouillée. Je me déshabille rapidement, ne gardant que mon caleçon, et je me jette sur elle. Je l’embrasse dans le cou, suçant et mordillant sa peau douce, tandis que ma main glisse entre ses cuisses pour doigter sa chatte trempée.

Elle gémit de plaisir et se cambre sous mes caresses. Je la doigte avec vigueur, insérant un deuxième doigt dans sa chatte chaude et humide. Elle halète et se tortille sous moi, me suppliant de la baiser. Je lui donne une fessée et lui dis : « Tu es une vraie cochonne, tu aimes ça hein ? Tu veux ma bite dans ta chatte ? » Elle me répond : « Oui, baise-moi ! Je veux sentir ta grosse queue en moi ! »

Je ne peux plus attendre, et je me débarrasse de mon caleçon. Ma bite est dure comme de la pierre, et je la frotte contre sa chatte mouillée. Elle gémit de plaisir et je la pénètre d’un coup sec. Je commence à la baiser avec fougue, mes couilles claquant contre son cul à chaque coup de rein. Elle crie de plaisir et je sens son corps se tendre sous mes assauts.

Je la prends par les hanches et je la retourne sur le ventre, lui ordonnant de se mettre à quatre pattes. Elle obéit, et je me place derrière elle, admirant son cul en latex. Je lui donne une fessée et je lui dis : « Tu veux que je t’encule, salope ? » Elle me répond : « Oui, prends-moi par le cul ! Je veux sentir ta grosse bite dans mon fion ! »

Je suis tellement excité que je ne peux résister à l’envie de la sodomiser. Je lui mets un doigt dans le cul et je la prépare pour ma bite. Elle gémit de plaisir et je sens son anus se détendre. Je retire mon doigt et je le remplace par ma bite. Je la pénètre doucement et je sens son anus se contracter autour de mon chibre. Elle crie de plaisir et je commence à la sodomiser de manière passionnée. Je lui mets des coups de bite puissants et je sens son corps se tendre sous mes coups de rein.

Je suis au bord de l’orgasme et je ne peux pas résister à l’envie de jouir en elle. Je lui dis : « Je vais jouir, chienne ! » Elle me répond : « Oui, jouis en moi, je veux sentir ton foutre chaud dans mon cul ! » Je jouis en elle et je sens mon sperme chaud se répandre dans son anus. Elle crie de plaisir et je sens son corps se détendre sous mes coups de rein.

Je me retire d’elle et je la regarde, toujours vêtue de sa tenue libertine. Elle est magnifique et je suis tellement excité que je ne peux pas résister à l’envie de la baiser à nouveau. Je lui dis : « Tourne-toi sur le dos et écarte les jambes, je vais te bouffer la chatte. » Elle obéit et je me penche sur elle, léchant et suçant sa chatte trempée. Elle gémit de plaisir et se tortille sous ma langue experte.

Je la doigte en même temps que je la lèche, insérant deux doigts dans sa chatte chaude et humide. Elle halète et se cambre sous mes caresses, me suppliant de la baiser à nouveau. Je ne peux pas résister à sa demande et je me relève, positionnant ma bite à l’entrée de sa chatte. Je la pénètre d’un coup sec et je recommence à la baiser avec fougue.

Je suis au bord de l’orgasme et je ne peux pas résister à l’envie de jouir en elle. Je lui dis : « Je vais jouir, salope ! » Elle me répond : « Oui, jouis en moi, je veux sentir ton foutre chaud dans ma chatte ! » Je jouis en elle et je sens mon sperme chaud se répandre dans sa chatte. Elle crie de plaisir et je sens son corps se détendre sous mes coups de rein.

Je me retire d’elle et je la regarde, toujours vêtue de sa tenue libertine. Elle est magnifique et je suis tellement excité que je ne peux pas résister à l’envie de la baiser à nouveau. Mais je décide de garder ça pour la suite…

Nous passons la nuit à faire l’amour, explorant toutes les positions et tous les plaisirs que nos corps peuvent nous offrir. Nous nous endormons, épuisés mais heureux, dans les bras l’un de l’autre. Je sais que cette nuit restera gravée dans ma mémoire pour toujours, et je suis déjà impatient de recommencer

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *