Accueil > RENCONTRE X >

Quelques fantasmes de couples candaulistes

Les couples candaulistes vivent différents fantasmes et les vivent à leurs manières. Pour le bonheur de ressentir de l’excitation, ils ont pour habitude d’encourager les relations de sexe en dehors du couple. Il suffit d’un coup d’œil aux vidéos à branler classées candaulisme pour se rendre compte que leurs fantasmes sont inépuisables. Entre cuckolding et barebacking, voici quelques-uns des fantasmes que tout couple candauliste espère vivre un jour ou l’autre.

Candaulisme : de l’imaginaire au triolisme

Le candaulisme ne se contente pas de repousser les limites de la fidélité. Il joue aussi avec des sentiments comme la jalousie et la fierté. Même s’il avoue aimer offrir sa femme à d’autres personnes pour des parties de sexe, un mari cocu ne digère pas nécessairement de voir ou d’entendre les parties de baise extra-conjugales de son épouse. Alors, plus qu’un bon point de départ pour jauger sa relation au candaulisme, les fantasmes sont pour la personne, le moyen de jouer avec ses propres limites. Il suffit pour elle d’imaginer les scènes candaulistes qu’elle aurait aimé réaliser pour en jouir mentalement.

Un autre niveau de fantasme se présente comme les jeux triolistes auxquels le couple se donne. Au-delà des ressentis liés à l’imaginaire, le couple candauliste profite du tiers dans ses relations sexuelles pour sonder d’autres réalités. On se plaît par exemple à emprisonner la queue du partenaire dans une cage pour qu’il ne soit pas tenté de porter la main à ses couilles. Ou alors, face à son épouse qui a du mal à refréner son plaisir et ses cris, le conjoint perd patience et fonce lui mettre la bite dans la bouche, et sa continence se termine en double pénétration ! Les possibilités sont si élevées que dans une baise à trois, rien n’est donné d’avance.

Candaulisme : bisexualité et exhibitionnisme

Contrairement aux idées arrêtées que certaines personnes ont, le candaulisme n’est pas qu’une affaire de conjoints hétéros. Ça peut aussi être une affaire de conjoints homos. Un peu plus même parfois. Alors, dans les couples candaulistes où la bisexualité est en latence chez l’un des partenaires, les aventures de sexe candauliste se transforment en une expérience inhabituelle, un peu comme un fantasme qui se vit. Celui-ci a l’occasion d’essayer son fantasme et ne se fait pas prier pour sonder ce plaisir.

Il y a également l’exhibitionnisme qui a souvent naturellement été associé au candaulisme. Il traduit le besoin de sentir son partenaire désiré par un inconnu. Avec la sensation de posséder un partenaire qui sorte de l’ordinaire, le conjoint à l’instar du roi Caudaule de Lydie, ne demande qu’à le prouver. Ce fantasme peut se traduire par divers jeux sexuels comme les attouchements ou des pratiques de types BDSM. Cela dépend entièrement du couple qui vit son fantasme comme il l’entend.


ARTICLES SIMILAIRES